PRESERVONS ENSEMBLE LE CHARME

              ET L'HISTOIRE DE NOTRE QUARTIER

 

            La Place Santos Dumont

 

 

 

                                             

              

Cette statue (*) située Place Santos Dumont au-dessus de la gare des Coteaux rend hommage au célèbre aviateur qui installé sous son dirigeable réussit le 19 Octobre 1901 en partant du Parc de l'Aéroclub (devenu l'actuel Stade des Coteaux) l'exploit d'un aller-retour jusqu'à la Tour Eiffel en moins d'une demi-heure.

 

Né le 20 juillet 1873 à Cabangu (Brésil), ce jeune homme de petite taille (1,60 m et 50 kg) est le fils d'un très fortuné roi du café brésilien. Enthousiasmé par les romans de Jules Verne, il est passionné par les récits des exploits des Frères Montgolfier, de Giffard ou de Lilienthal. Il s'installe en France en 1896 et commence à construire des ballons dirigeables. Il sera le premier à oser et à réussir à équiper un aéronef d'un moteur à essence comme moyen de locomotion, préparant ainsi les évolutions futures de l'aviation.

 

L'exploit décrit ci-dessus eut un retentissement considérable et la municipalité décide le 8 Novembre 1901 de donner le nom de Santos Dumont à une voie du quartier des Coteaux. C'est ainsi que ce qui était auparavant la place de la Passerelle devient la Place Santos Dumont.

 

Une statue en bronze  est érigée par l'Aero club de France en hommage au premier homme qui tenta l'aventure aérienne. Elle est inaugurée le 19 Octobre 1913 en présence de Santos Dumont qui reçoit le même jour la légion d'honneur.

Ce monument consiste en un bloc de granit, du haut duquel Icare (**) prend son envol. Sur la partie inférieure devant le monument se trouve un médaillon montrant les traits de Santos-Dumont, et l'inscription suivante :

"Ce monument a été élevé par l'Aéro-Club de France pour commémorer les expériences de Santos-Dumont, le premier pionnier de la locomotion aérien".

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est fondue par les Allemands en 1942. En 1952 la paix revenue, le gouvernement brésilien ouvre une souscription qui permet d'offrir à la France une réplique de la statue détruite. Elle est inaugurée le  4 juillet 1952.

 

 

(*) Cette statue " La conquête de l'air" de Georges COLIN (sculpteur né à Vincennes (1876-1917) sera aussi utilisée par la Société Farman comme mascotte de capot pour les voitures qu'elle construisait dans les années 1920,

 

 

Elle constitue ainsi avec la gare des Coteaux, le grand escalier, les immeubles voisins et la place des Coteaux un ensemble qui témoigne de l'histoire de la formation de la ville au début du 20è S

Les nombreuses cartes postales anciennes sur ces différents batiments que l'on trouve chez les brocanteurs ou les vendeurs spécialisés en sont l'illustration.

 

 

** Le mythe D'Icare

Dédale, architecte incomparable, est condamné pour avoir tué un neveu dont il était jaloux. Enfermé avec son fils Icare dans le labyrinthe qu'il avait édifié en Crète pour Minos, il s'en échappa en collant avec de la cire des ailes artificielles à ses épaules et à celles de son fils. Mais le jeune Icare'approcha trop du soleil et se noya en mer Egée.

                                                  &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Et comme toujours notre balade visite gratuite d'1h30 (voir le détail et le rdv dans la rubrique à gauche Histoire du Quartier) :    

                      " Balade randonnée pédestre à Saint Cloud Coteaux "

 

 Envoyer un mail à senard@netcourrier.com  pour l'organisation


Ajouté le 22/11/2016 par bureau - mise à jour